La carte CPS : un projet d’établissement ou un projet informatique ?

Métiers - Stratégie & projets IT

Publié le

La Carte de Professionnel de Santé (CPS) est une carte d’identité électronique, personnelle et unique, garantissant l’identification nationale des professionnels de santé. Dorénavant distribuée gratuitement et systématiquement par l’ASIP Santé à tout professionnel de santé (libéral et hospitalier) inscrit au RPPS, et sur demande aux autres professions (plus de 835 000 cartes de la famille CPS en circulation, dont 160 000 en établissements de santé), elle permet notamment de répondre aux besoins du personnel médical, soignant et médico technique d’accéder de manière discontinue et fréquente au Système d’Information Hospitalier (SIH) depuis des postes généralement partagés. Comment mettre en œuvre cette carte au sein d’un établissement de santé ? Quels sont les particularités et les acteurs d’un tel projet ?

Mettre en œuvre la carte CPS au travers d’un projet de gestion des identités et des accès

Le SI, tout en connaissant de profondes transformations, devient un enjeu majeur dans les hôpitaux : informatisation continue des services de soins, ouverture du SIH, dématérialisation des échanges et interopérabilité, renforcement des exigences réglementaires, etc. Ces évolutions facilitent le partage de l’information médicale mais rendent sa protection plus difficile.

La mise en œuvre d’un espace de confiance numérique pour le partage des données de santé devient alors une nécessité. Cette nécessité devient un prérequis dans le cadre du programme Hôpital Numérique et de la certification HAS (Haute Autorité de Santé).

La mise en place d’une gestion des identités et des accès, qui associe l’utilisation d’un dispositif d’authentification forte comme la Carte de Professionnel de Santé, permet de créer un espace de confiance numérique qui répond aux problématiques suivantes :

  • Respecter les nouvelles règlementations ;
  • Simplifier et sécuriser l’accès au SIH ;
  • Accélérer les processus de gestion des droits ;
  • Diminuer la charge d’administration et réduire les coûts de support.

Mener un projet de gestion des identités et des accès adapté au monde hospitalier

La gestion des identités et des accès associe des processus, des technologies et une stratégie de gestion des identités numériques et de spécification de leur usage pour accéder aux ressources informatiques de l’entreprise.

Mener un tel projet s’avère généralement plus complexe que la plupart des autres projets informatiques en raison du nombre et de la diversité des référentiels d’identités numériques, des solutions techniques mises en œuvre et des besoins des entités gouvernantes amenées à collaborer.

Notamment, les acteurs concernés par un tel projet dans le monde hospitalier sont nombreux : la Direction Générale, la Commission Médicale d’Établissement (CME), le Département d’Information Médicale (DIM), les directions gérant le personnel salarié et non salarié de l’établissement (Direction des Affaires Médicales, Direction des Ressources Humaines), le corps médical et soignant, la Direction des systèmes d’information (ou le service informatique), etc.

Par ailleurs, certains thèmes à aborder sont spécifiques aux établissements de santé :

  • Comment instruire ce projet dans le cadre d’une mise en réseau de l’établissement au sein d’une ou plusieurs communautés hospitalières ?
  • Faut-il limiter l’utilisation de la carte à l’accès aux postes de travail ou bien ai-je intérêt à étendre son usage comme pour l’accès aux locaux ?
  • À qui dois-je la fournir ?
  • Comment m’assurer que la carte CPS facilitera l’accès aux postes de travail ?
  • Quelles applications dois-je prendre en compte dans mon projet ?

Un projet d’établissement nécessitant un engagement de moyens ainsi qu’une implication de tous les acteurs pour le rendre maîtrisable

Mettre en œuvre la carte CPS au travers d’un projet de gestion des identités et des accès se révèle être un projet stratégique d’établissement, porteur d’enjeux à la fois techniques, organisationnels et de conduite du changement, et à ce titre requiert une phase préalable de cadrage qui permettra :

  • De définir le périmètre et évaluer la dimension du projet : état des lieux, besoins et les attentes, axes d’amélioration, périmètre fonctionnel cible, macro-évaluation charges, coûts, délais ;
  • D’inscrire le projet dans une démarche globale : acteurs à mobiliser, instances de pilotage, possibilités de mutualisation.

Et vous, où en êtes-vous de la mise en œuvre de la carte de Professionnel de Santé au sein de votre établissement ?