JO2016 : qui aura la médaille d’or chez les cybercriminels ?

Cybersécurité et confiance numérique

Publié le

Les JO approchent et les risques cyber associés également, n’hésitez pas à relayer cet article de sensibilisation au ton volontairement ludique.

Il n’y a pas que les athlètes qui préparent l’événement sportif international de l’année, les cybercriminels également. Chaque spécialité est bien représentée et va lutter pour obtenir la médaille d’or de la méthode la plus efficace de vol et de fraude. Tour d’horizon des équipes en présence et de leur stratégie.

L’équipe Phishing et son lancer de faux emails

Habituée des grands événements, l’équipe Phishing inonde les boîtes emails de faux messages demandant de communiquer des données sensibles comme ses identifiants ou ses coordonnées bancaires. Leur meilleure technique pendant les JO : vous proposer des loteries pour gagner des tickets gratuits ou des accès à des retransmissions TV ! Le meilleur moyen de leur résister ? Être attentif aux messages trop alléchants, trop urgents et qui contiennent des fautes de frappe ou de grammaire. Un bon réflexe : ne jamais aller sur un site en cliquant sur un lien depuis un email, mais le retaper directement dans le navigateur.

Les cybersquatters et leurs tours de passe-passe quasi indétectables

Les cybersquatters affutent leurs méthodes depuis plusieurs mois, ils ont créé près de 4000 faux sites web dont l’adresse ressemble étrangement à celle des sites officiels mais qui vous emmènent dans leurs pièges ! Quoi de plus ressemblant entre www.rio-olympics.com et www.rio-olympisc.com ? Restez donc attentifs aux sites que vous visitez en vous assurant qu’ils ne contiennent pas d’erreur dans leur nom. Vous éviterez ainsi de tomber sur des sites dangereux qui pourraient vous forcer à télécharger des logiciels malveillants ou vous demander des données personnelles.

L’équipe Ransomware et sa clé de bras numérique

Cette équipe a un moyen très efficace pour vous soutirer de l’argent, elle bloque votre ordinateur et/ou votre téléphone portable et vous demande une rançon ! Une vraie clé de bras numérique digne d’un lutteur ou d’un judoka. L’équipe Ransomware joue collectif car elle fait souvent alliance avec les équipes Phishing et Cybersquatteurs qui leurs ouvrent la route via des faux emails ou des faux sites qui ensuite vous demande d’installer des logiciels complémentaires… Et c’est là où l’équipe Ransomware surgit et qu’elle déploie ses outils qui bloqueront votre ordinateur. Pour éviter d’être piégé, soyez très attentif et surtout n’installez pas d’applications alléchantes qui vous propose des accès gratuits à des flux TV ou à du contenu exclusif. Utilisez les boutiques d’applications officielles qui disposent d’un choix très fourni et légal.

Les cybercriminels locaux et leurs faux points d’accès Wi-Fi

Une équipe à domicile est toujours plus forte, c’est bien connu ! Et il faut s’attendre à ce que les cybercriminels brésiliens, présent sur place, essaient de détourner les bornes Wifi mises à disposition des visiteurs dans les lieux publics pour intercepter leurs échanges et ainsi voler des données. Le meilleur réflexe c’est d’acheter une carte SIM locale pour utiliser votre téléphone et accéder à Internet. Pour les plus férus de technologies, un VPN apportera également un bon niveau de protection, il existe de nombreuses applications comme celle d’Opera. Et si vous devez vraiment utiliser du Wi-Fi, restez attentifs au moindre message d’erreur concernant la sécurité. Lorsque vous allez sur des sites Internet et que de tels messages apparaissent, c’est un signe que le point d’accès est peut-être piraté : déconnectez-vous immédiatement.

L’équipe APT et sa précision redoutable

Cette équipe ne vise pas le grand public, elle cherche à gagner la course en s’introduisant frauduleusement dans les systèmes de l’organisation des JO. Elle pourra ainsi y voler directement les données des athlètes, des spectateurs, mais aussi aller jusqu’à modifier des résultats, interrompre des compétitions ou empêcher leur rediffusion ! Le CIO est mobilisé sur ces menaces depuis de nombreuses années et met en œuvre un dispositif spécifique de cybersécurité. Le retour des JO de Londres nous montre clairement la réalité de cette menace avec plus de 165 millions d’événements liés à la cybersécurité qui ont conduit à 6 attaques majeures. Rio devrait subir une pression encore plus forte au regard de l’évolution de la cybercriminalité sur ces 4 dernières années.

Un bon réflexe : ce qui est trop beau pour être vrai est certainement un piège

Ne tombez pas dans les pièges des cybercriminels, soyez attentifs lorsque vous surfez et lisez vos emails. Et n’oubliez pas de faire une sauvegarde de vos données, de mettre à jour votre ordinateur et votre téléphone en appliquant les correctifs de sécurité proposés et en vous assurant d’avoir un anti-virus à jour.

Voici l’entraînement que vous devez suivre pour vivre des Jeux Olympiques en toute cybersécurité !