L’INTERVIEW DE GITGUARDIAN – SECURISER LES CLES PRIVEES

Architecture & Programme sécurité

Publié le

Dans le cadre des Banking CyberSecurity Innovation Awards, GitGuardian a été récompensé du prix protection des données clients. Cette solution aide les entreprises à se protéger contre les fuites de données sensibles hébergées dans le cloud. Elle alerte les entreprises lorsque les identifiants à leurs services cloud sont compromis ou utilisés de façon abusive. Voici l’interview de son co-fondateur, Eric Fourier qui détaille pour nous comment sa solution contribue à la cybersécurité de la banque de demain.

Comment l’idée vous est-elle venue ?

GitGuardian souligne l’importance de l’expérience de ses cofondateurs ingénieurs, spécialisés en intelligence artificielle dans la conception de leur solution : « Nous utilisons au quotidien les outils de l’open source, et en particulier la plateforme GitHub », qui reste génératrice de risques pour ses utilisateurs. Certains codes source publiés peuvent contenir une clé privée, suffisante pour « s’introduire dans des systèmes d’information d’entreprise, de la petite start-up aux grands groupes du CAC40 », la solution GitGardian a été créée pour « analyser en temps réel l’ensemble du code open source pour détecter les informations sensibles ».

Quel est le plus grand risque de sécurité pour les banques et pour ses clients selon vous ? Comment répondez-vous à la menace qui pèse sur les banques ?

Eric Fourier souligne l’interconnexion croissante entre les systèmes bancaires : « cette augmentation de la surface de vulnérabilité attire les hackers et le nombre de cyberattaques augmente tous les ans. Les failles de sécurité que nous détectons exposent régulièrement des données personnelles, pouvant appartenir aux employés de la banque, à ses clients, ou à des tiers. Ces fuites détériorent leurs images et leur font courir un risque légal et stratégique. Ainsi, GitGuardian permet de diminuer ces risques en détectant certaines vulnérabilités au niveau des interfaces entre les systèmes » bancaires.

L’enjeu pour les RSSI aujourd’hui est de parvenir à concilier la facilité d’implémentation, la simplicité d’utilisation des solutions de sécurité avec une technologie sécurisée. Comment convaincre un RSSI de la pertinence de votre solution et de la sécurité du produit ? Quels sont les différenciateurs qui vous démarquent sur le marché ?

GitGuardian met en avant la nature exogène de sa solution face « à l’infrastructure IT dans la mesure où nous analysons des données disponibles publiquement. Il suffit donc de quelques minutes pour l’installer. Nos algorithmes basés sur du Machine Learning nous permettent d’alerter le RSSI et son équipe sécurité d’une vulnérabilité moins de quatre secondes après l’événement, lorsqu’il est encore temps de limiter fortement les dégâts possibles ». Grâce à ce temps de réaction très faible, la solution est la seule sur le marché à fournir un service aussi précis et rapide car « les acteurs traditionnels s’appuient sur l’analyse humaine, qui peut prendre quelques semaines ».

Quelles sont les synergies entre votre innovation et les solutions de sécurité bancaires existantes à l’heure actuelle ?

GitGuardian note l’effort croissant des banques pour protéger leurs clients : « elles luttent contre la fraude bancaire avec des solutions de sécurisation des achats sur Internet, de protection contre les faux sites bancaires ou les tentatives d’hameçonnage. Les banques possèdent aussi des solutions standardisées pour la protection de leurs systèmes d’information, telles que les pare-feus ou le chiffrement des données. Cependant, les banques se protègent péniblement contre les erreurs humaines de leurs milliers d’employés et prestataires répartis sur le territoire français et dans le monde entier. GitGuardian colmate ces brèches en temps réel, avant que des dommages soient causés par des acteurs malveillants ».

Comment voyez-vous la banque de demain ? Quelles opportunités pour la cybersécurité dans la banque de demain ?

La principale tendance qui émerge est celle du numérique et de la transparence. GitGuardian l’explique ainsi : « La banque de demain sera une banque entièrement digitalisée et connectée. Les applications liées au secteur bancaire se multiplient, les exigences des clients s’intensifient et les fraudes bancaires s’amplifient. La banque de demain se doit d’être plus ouverte et transparente, comme en témoigne l’engouement qui s’anime autour de la technologie blockchain. Tout cela se traduit nécessairement par la mise en place de programmes de cybersécurité encore plus élaborés pour protéger la transition et assurer la sécurité de millions de personnes ».

 

Pour en savoir plus : https://www.gitguardian.com/