IPv6 Day : examen de passage réussi pour le nouveau fondement d’Internet

Métiers - Stratégie & projets IT Métiers - Telcos

Publié le

Qu’est-ce qu’IPv6 et pourquoi est-ce important pour mon entreprise ?

L’adresse IP est l’identifiant unique d’une ressource sur internet, lui permettant d’échanger des données avec toute autres ressource IP. La version d’IP actuellement utilisée, IPv4, ne propose pas assez d’adresses uniques (à peine 4 milliards) pour répondre aux besoins actuels, et doit donc céder la place à IPv6, qui en propose un nombre quasi-infini. Les deux protocoles répondent au même besoin mais ne sont pas
compatibles : le passage à IPv6 est donc une évolution majeure, la plus grande qu’ait connu l’internet depuis 25 ans, et revêt une nouvelle urgence depuis que les dernières adresses IPv4 ont été attribuées en Février 2011.

Pourquoi un IPv6 Day ?

IPv6 a encore du mal à démarrer : les fournisseurs de contenu attendent que les clients aient migré, et les clients attendent le contenu. L’idée du IPv6 day était de rompre temporairement avec ce cercle vicieux, en mettant à disposition en IPv6 le contenu des principaux sites d’internet : Facebook, Google, Microsoft… et ce dans un but bien précis, celui de valider qu’à grande échelle, les mécanismes de cohabitation IPv6 / IPv4 fonctionnent bien, et que les clients peuvent donc accéder aux contenus IPv6 sans encombre dès lors qu’il est proposé. Une répétition générale, donc, pour voir si l’internet serait mis en péril grave par le déploiement progressif d’IPv6.

Quel bilan pour cette expérience et quelles suites lui donner ?

Finalement, l’IPv6 Day s’est révélé être beaucoup de bruit pour rien… et c’est tant mieux ! En effet, aucune remontée significative de lenteurs ou de pannes n’a été signalée, si bien que pour l’énorme majorité des utilisateurs, tout s’est déroulé comme lors d’une journée tout à fait banale. Conclusion : IPv6 fonctionne bien, et les sites web peuvent le mettre en oeuvre sans craindre de mettre en péril les connexions de leurs utilisateurs. Certains auraient même décidé de ne pas le désactiver à la fin de la journée. Les entreprises vont donc pouvoir commencer à réfléchir sereinement au déploiement d’IPv6 sur leurs sites web hébergés, car la pénurie d’adresses nous guette toujours et se rapproche inexorablement.