Comment concevoir la sensibilisation du futur ?

Publié le

Après de nombreux rebondissements en cette année 2020, une chose est sûre : le futur n’attend pas.

Aujourd’hui, l’enjeu majeur de la cybersécurité réside essentiellement dans la formation des collaborateurs. L’erreur humaine est impliquée dans plus de 90 % des incidents de sécurité (clic sur un lien de phishing, consultation d’un site Web suspect, activation de virus ou autres menaces persistantes avancées).

Il devient urgent de trouver des moyens efficaces afin de former chaque collaborateur. Pour ce faire, le numérique reste le format idéal pour parvenir à sensibiliser rapidement le maximum de personnes au sein des entreprises.

Dès lors, quels outils peuvent être mis en place afin d’impliquer différents publics, dans cette période où la transformation digitale bouleverse les codes ?

 

Le rapport au distanciel

Jusqu’à aujourd’hui, il était habituel de faire des actions de sensibilisation au travers d’interventions physiques. Mais au vu de la situation sanitaire, il devient très compliqué d’organiser des sessions en présentiel.

Les actions et jeux de sensibilisation utilisant des cartes ou des plateaux sont difficiles à virtualiser. En revanche, les Escape Games sont plutôt simples à développer sous format digital. Des outils comme Genially ou Bfast accélèrent la création de jeux en ligne grâce à leur facilité de prise en main. En quelques dizaines de jour, il devient possible de créer un jeu sur mesure en fonction des besoins de sensibilisation.

L’avantage du format numérique se trouve dans la simplicité à adapter/changer/mettre à jour les outils. Ainsi, les outils développés sous format numérique seront toujours à l’ordre du jour et même spécialement adaptés pour une occasion particulière.

 

Adapter les outils au public

La clé pour plaire à tout le monde c’est de s’adapter à tout le monde.

Il n’est pas possible de créer 1 seul outil qui conviendra à toutes les populations visées par votre campagne de sensibilisation. Le but est d’avoir plusieurs outils différents ou bien de pouvoir adapter facilement l’outil à chaque nouvelle population cible.

Si l’on reprend l’exemple de l’Escape Game, le format numérique permet de créer plusieurs jeux de différents niveaux. En gardant le même scénario, il est possible de modifier le nombre d’énigmes, d’ajouter des indices ou encore de rallonger le temps de jeu afin de l’adapter au degré de connaissance des joueurs. Le tout en quelques clics.

 

Le format numérique: une sensibilisation à moindre coût

Les budgets affectés à la cybersécurité et à la sensibilisation des collaborateurs sont souvent trop faibles par rapport aux besoins des entreprises. Malgré tout, il existe des moyens de sensibiliser les collaborateurs à faible coût.

La transformation digitale s’opère aussi dans l’éducation. De nombreux sites et plateformes en ligne permettent de créer des présentations et jeux ludiques rapidement. Genially, une plateforme de création de contenu interactif, est un bon moyen de créer ce genre d’outil. Très facile à prendre en main, son utilisation ne nécessite aucun savoir-faire particulier.

Aujourd’hui, la création d’un escape game en ligne est réalisable en 30 jours par un seul développeur. Ces 30 jours comprennent la phase de réflexion autour du scénario, le développement du jeu ainsi que les phases de test.

Un dernier avantage, et non des moindres, se trouve dans l’efficacité du jeu digital. Grâce à la version numérique de l’escape game, plus besoin d’animateur et de créneau pour chaque session. L’accès au jeu se fait par un lien, disponible à tout moment. Ainsi, former 1 ou 1000 collaborateurs revient au même prix.

 

La sensibilisation du futur se joue essentiellement sur l’approche numérique. Avec un développement rapide, à faible coût, adaptable à tous les niveaux et faisable à distance, l’Escape Game digital sera bientôt le nouvel outil phare des campagnes de sensibilisation.