Revue de l’actualité par le CERT-W – Septembre 2020

Ethical Hacking & Incident Response

Publié le

Les indicateurs du mois

Top attack – La compagnie française d’affraitement CMA CGM frappée par une attaque ransomware

Le transporteur français CMA CGM annonce avoir été touché par une attaque de type ransomware, qui a désactivé son système de réservation et affecté un certain nombre de ses bureaux chinois. Le groupe de cybercriminels RagnarLocker leur aurait demandé de les contacter dans les deux jours « via un chat en direct et de payer la clé de déchiffrement ». CMA CGM avait interrompu, par mesure de précaution, les accès externes à son réseau et à ses applications informatiques afin d’éviter la propagation du logiciel malveillant. Les opérations maritimes et portuaires, quant à elles, se sont poursuivies.

Top exploit – Zerologon: Microsoft signale des attaques

Microsoft annonce avoir détecté des attaques exploitant la faille Zerologon. Plusieurs Proof of Concept ont été publiés en ligne au cours des derniers jours. Le patch corrigeant cette importante vulnérabilité dans NetLogon est disponible depuis le mois d’août. La faille Zerologon, évaluée à une criticité de 10 sur 10 par le CVSS, permet de compromettre les contrôleurs de domaines Windows des entreprises comme Active Directory.

Top leak – Microsoft Bing subit une énorme fuite de 6.5TB de données utilisateur

La société WizCase a découvert un serveur non sécurisé contenant une vaste base de données de journaux de recherches effectuées via l’application officielle Bing. Ce serveur contenait 6,5 To de données, en hausse de 200 Go chaque jour, et était protégé par mot de passe dans le passé, mais ce dernier fut retiré durant la première semaine de septembre, laissant la possibilité à des pirates d’effectuer plusieurs attaques de type Meow.

 

Veille sur la cybercriminalité

Un rapport du CISA américain dévoile des détails sur les webshells utilisés par les pirates iraniens

L’Agence de Cybersécurité et Sécurité des Infrastructures américaine (CISA) a publié un MAR (Malware Analysis Report) divulguant des détails techniques sur les webshells utilisés par des cybercriminels iraniens. Selon ce rapport, ces pirates, d’un groupe APT encore non nommé, attaquent, à l’aide de plusieurs webshells connus, des entreprises gouvernementales, financières, d’assurance, d’IT et du domaine médical à travers les Etats Unis. Parmi ces malwares, on peut retrouver le ChunkyTuna, Tiny, et China Chopper.

Deux russes inculpés pour avoir dérobé 17 millions de dollars par attaque de phishing

Les autorités américaines ont annoncé des accusations criminelles et des sanctions financières contre deux hommes russes accusés d’avoir volé près de 17 millions de dollars de devises virtuelles lors d’une série d’attaques de phishing en 2017 et 2018 qui ont usurpé des sites Web pour certains des échanges de crypto-monnaie les plus populaires.

Des failles de Google Chrome ouvrent la porte aux attaques

La version 85.0.4183.121 de Google Chrome sur Windows, Mac et Linux corrige 10 vulnérabilités. Selon Google, on retrouve parmi les exploitations les plus graves, le fait qu’un attaquant pourrait exécuter du code arbitraire dans le contexte du navigateur. Les versions de Google Chrome antérieures à 85.0.4183.121 sont concernées par ces failles de sécurité.

 

Veille sur les vulnérabilités

CVE – 2020 – 1472 – Vulnérabilté dans Microsoft Netlogon

Score CVSS : 10.0 CRITICAL

L’exploitation de cette vulnérabilité peut entraîner une élévation de privilèges sur les contrôleurs de domaine ayant pour conséquence l’accès à l’ensemble des ressources gérées par les domaines Active Directory.

CVE – 2020 – 0922 – Vulnérabilité d’exécution de code a distance dans Microsoft COM pour Windows

Score CVSS : 8.8 HIGH

Il existe une vulnérabilité permettant l’exécution de code à distance quant à la manière dont Microsoft COM pour Windows traite les objets en mémoire. Un attaquant qui parviendrait à exploiter cette vulnérabilité pourrait exécuter du code arbitraire sur un système cible.

* Component Object Model (COM) est une technique de composants logiciels développée par Microsoft et DEC, Utilisée pour mettre en œuvre OLE et ActiveX, COM est dépassé depuis 2009 par le Framework .NET de Microsoft.

CVE – 2020 – 1380 – Vulnérabilité d’altération de mémoire dans le moteur de script

Score CVSS : 7.5 HIGH

Il existe une vulnérabilité permettant l’exécution de code à distance quant à la manière dont le moteur de script traite les objets en mémoire dans Internet Explorer. Cette vulnérabilité pourrait altérer la mémoire et permettre à un attaquant d’exécuter du code arbitraire dans le contexte de l’utilisateur actuel.